Bon, c’est pas le tout mais on est là pour bosser, pas pour glander (pour une fois !). Debout 6h tous les jours (oula c’est dur !), on part en voiture un peu partout dans Borno pour entrainer ceux qui s’occupe de la vitamine A (ne pas utiliser les serviettes distribuées pour essuyer sa transpiration, ne pas demander l’âge du gamin après avoir donné la capsule de vitamine mais avant, savoir prévoir le nombre de capsule dont on va avoir besoin par communauté (c’est un calcul très compliqué avec au moins 2 pourcentages dedans …)).
meeting
Les meetings sont haut en couleur en général (puis c’est pratique pour moi je peux reconnaitre les femmes avec la couleur de leur voile, les hommes par contre ils sont tous en beige , c’est même pas la peine d’essayer !
Bon l’avantage de tout ça, (non ce n’est pas d’apprendre à utiliser les pourcentages), c’est qu’on se déplace dans les communautés. Et comme Borno a des frontières communes avec le Cameroun mais surtout avec le Tchad, on se rapproche du désert !
Premier signe : la végétation disparait…
desert
On voit apparaitre quelques baobabs
baobab
Puis des ânes
anes
Puis des dromadaires !
droma
Bah oui, si je vous dis Sahara vous allez penser aux mecs sur leurs dromadaires qui boivent du thé et qui sont emmitouflés sous des kilos de tissus alors qu’il crève de chaud… bah là c’est pareil ! Cela dit, il y a aussi de l’eau dans le coin et pas qu’un peu même !
peche
Ca pêche et ça se baigne à gogo ! Je m’habitue à me promener dans les villages comme si de rien était alors que 80 gamins qui courent derrière moi en criant Baturé Baturé (ils ont d’ailleurs tort puisque comme je suis une fille, ils devraient dire Baturia mais bon… on va po faire la difficile quand même...)
Je fais sensation ici ! Pas beaucoup de blancs dans le coin faut dire (genre je suis la seule quoi !). (même le directeur de l'Alliance française est nigérian, j'imagine mal un français aller se fourrer à Borno enfin disons pas plus de 2 ans quoi... après c'est de la survie !) Du coup, j'ai un succès monstrueux quand je sors, après des petits comme des grands (y'en a quand même un qui m'a demandé si il pouvait toucher mon nez avant que je parte ... et je précise qu'il avait 26 ans quand même!). J'ai presque peur que ça me manque cette popularité en France quand plus personne ne me regardera dans le métro...
victor_jerry

Les paysages sont super, surtout qu’on change de coin tous les jours donc c’est variable. (je vais mettre un petit album photo Borno dès que possible !) On fait des expéditions au marché aussi pour faire des provisions de riz !
march__grains_2 march__grains_3
Par contre la bouffe c'est pas trop ça, moi manger du riz avec du stew ou de la semo tous les jours ça me gonfle assez vite... Et la viande même pas la peine d'y toucher si je veux rester en vie vu les conditions de séchage...
viande